Catégorie : Acides Aminés

Classification des propriétés des acides aminés
Les acides aminés sont classés selon un certain nombre de propriétés, en fonction de leur structure chimique. Il s’agit notamment des propriétés hydrophobes, ioniques et carboxyliques. Examinons chacune de ces propriétés plus en détail. Quel est le meilleur pour votre corps ? Lisez la suite pour en savoir plus sur les différents types d’acides aminés. Vous découvrirez comment chacun d’entre eux contribue à la structure des protéines. En définitive, les acides aminés sont essentiels à la santé et à la longévité.

Hydrophobes
Parmi les différents types d’acides aminés, les hydrophobes ont des chaînes latérales qui ne sont pas solubles dans l’eau. On les trouve généralement dans le noyau hydrophobe des protéines ou dans la partie lipidique des membranes. Parmi les exemples les plus marquants d’acides aminés hydrophobes, on peut citer la phénylalanine, la valine et la méthionine. Le mot hydrophobe vient du mot grec pour l’eau, « hydro- » et « philic », qui signifie amical.

Les chaînes alkyle des acides aminés hydrophobes diffèrent de celles des acides aminés hydrophiles, bien que ces derniers aient des caractéristiques d’ionisation similaires. Les acides aminés hydrophobes perturbent le réseau de liaisons hydrogène d’une manière qui les rend incompatibles avec les surfaces d’hydrates. Ce mécanisme d’inhibition en fait des molécules modèles idéales pour étudier les mécanismes qui sous-tendent la formation des hydrates de gaz. Les acides aminés hydrophobes peuvent être facilement contrôlés et manipulés pour influencer la structure locale de l’eau autour des molécules d’acides aminés.

Les acides aminés les plus hydrophobes ont été trouvés dans le gluten de blé et le concentré de protéines de graines de caoutchouc. L’hydrolyse de ces matières a été suivie pendant un certain temps et a été comparée à l’hydrolyse des mêmes substances dans l’éthanol. Les résultats de ces expériences ont révélé que le gluten de blé, le BSA et le concentré de protéines de graines de caoutchouc contiennent des niveaux comparables d’acides aminés hydrophobes. La proline, la leucine et la valine sont les acides aminés les plus hydrophobes.

Certaines des grandes chaînes latérales polaires des acides aminés sont également incluses dans les groupes d’acides aminés hydrophobes. Ces groupes non polaires peuvent contribuer à la stabilisation hydrophobe des structures repliées. Cette stabilisation est obtenue par l’interaction des groupes CH2 non polaires. Ce mécanisme n’est pas complet, mais il peut être un bon candidat. Il mérite d’être étudié de plus près. Il existe de nombreuses études et théories qui décrivent les interactions entre les acides aminés.

Les acides aminés peuvent être classés en trois classes différentes en fonction de leur polarité. Les acides aminés hydrophobes ont tendance à occuper l’intérieur de la protéine, minimisant ainsi le contact avec l’eau. La solubilité des acides aminés dans les solvants organiques peut être utilisée pour calculer leur partitionnement. Leur énergie libre change pendant le transfert du solvant organique à l’eau. Les chaînes latérales hydrophobes du tryptophane sont les plus hydrophobes.

La polarité d’un acide aminé dépend des atomes de la chaîne latérale. Les acides aminés hydrophobes sont ceux qui ont des chaînes latérales hydrogénées avec de l’oxygène ou du soufre. Ils ont de petites chaînes latérales, ce qui les rend hydrophobes. Mais la principale différence entre les acides aminés polaires et les acides aminés hydrophiles est que les premiers peuvent se coincer dans des boucles serrées, qui sont moins exposées à l’eau. Mais, il est important de se rappeler que les acides aminés hydrophobes ne sont pas toujours mauvais pour la santé, et qu’ils ont leurs propres avantages.

Contrairement aux acides hydrophobes et hydrophiles, les acides aminés hydrophobes ont une structure chimique unique. Chaque ancien carboxyle est converti en un groupe fonctionnel amide. La structure des acides aminés hydrophobes et hydrophiles est importante pour comprendre les structures et les fonctions des biomolécules. Vous devrez savoir ce que sont ces deux types d’acides aminés et comment ils interagissent entre eux pour créer une protéine. Ces caractéristiques sont essentielles pour étudier la biochimie et la biologie.

Ionique
La polarité et la charge des acides aminés standard peuvent être déterminées par leurs chaînes latérales. Les chaînes latérales des acides aminés varient d’un acide à une base et portent des quantités variables de groupes chargés. Cette propriété affecte leurs propriétés physiques et chimiques. Certains des acides aminés ont plus d’une charge et peuvent être classés comme zwitterions, ions dipolaires ou polyatomiques. Voici une brève explication de chacun d’entre eux. Les acides aminés ioniques sont des solides cristallins non volatils.

Les acides aminés ioniques sont généralement basiques, et contiennent un groupe R. Les acides aminés qui contiennent de l’azote dans leurs chaînes latérales acceptent les protons et ont une propriété conductrice d’anions. Cela signifie qu’ils ont une polarité plus faible que les acides non polaires. Les deux types d’acides aminés sont polaires et non polaires, et ils sont ensuite divisés en sous-groupes, chacun ayant des caractéristiques différentes. Si certains sont acides et d’autres neutres, tous ont des propriétés chimiques différentes.

Les acides aminés mono-amino-mono carboxyliques ont un acide plus fort que leurs homologues aliphatiques. Le groupe carboxyle d’un acide aminé diprotéique est plus électronégatif que le groupe carboxyle des amines aliphatiques comparables. La polarité et la charge de ces acides peuvent être mesurées en mesurant leur spectre d’absorption. Certains acides aminés peuvent être isolés par précipitation de l’eau, tandis que d’autres nécessitent un ajustement du pH pour atteindre leur point isoélectrique.

Le tryptophane possède un substituant de carbone bêta. Par conséquent, la chaîne latérale n’est pas réactive. Par conséquent, le tryptophane est considéré comme un aromatique non polaire. Le tryptophane est le seul acide aminé dont le carbone bêta comporte deux atomes non hydrogène. Cela le rend non polaire mais toujours non polaire. Cet acide aminé est non polaire et peut jouer un rôle dans la reconnaissance du substrat.

L’acide aminé le plus simple est la glycine. La glycine possède un groupe R à hydrogène. Les autres acides aminés peuvent être classés en fonction de leur charge, de leur hydrophobie et de leur polarité. Les propriétés chimiques des acides aminés affectent leurs interactions au sein des polypeptides et ont un impact sur la structure 3D des protéines. Si vous vous demandez quel acide aminé est le plus fort, vous pouvez lire leurs propriétés ci-dessous. N’oubliez pas que c’est la polarité et la charge d’un acide aminé qui le rendent acide ou basique.

Outre la polarité, les acides aminés peuvent également être non polaires. Le groupe basique est appelé « acide aminé » et comprend l’histidine, la glutamine et la sérine. Cependant, le tryptophane est non polaire et possède des chaînes latérales aromatiques, ce qui en fait un acide rare. Il peut également absorber la lumière ultraviolette. Il est important de connaître la différence entre les acides aminés polaires et non polaires. La clé pour déterminer celui qui convient à vos besoins est de comprendre la différence entre les deux.

Les résidus Cys des acides aminés sont impliqués dans la stabilisation des structures tridimensionnelles. Ils forment des ponts disulfures entre les différentes parties de la structure protéique et les sous-unités au sein du complexe. L’attribution de Cys au groupe hydrophobe est controversée. Certains schémas la considèrent comme polaire, tandis que d’autres la considèrent comme hydrophobe. En plus de la Cys, il existe d’autres acides aminés qui n’ont pas de chaînes latérales.

Carboxylique
Les acides aminés sont classés en fonction de leurs propriétés. Par exemple, les acides aminés aromatiques contiennent plus d’hydrogènes que de carbones. Ces acides aminés sont respectivement hydrophiles et non polaires. Les couleurs utilisées pour distinguer ces deux types d’acides aminés sont le vert et le bleu. Il y a cependant quelques exceptions. La glycine n’est pas polaire. Elle a une charge positive mais est non polaire. Ses chaînes latérales sont aromatiques et hydrophobes.

En plus de leurs propriétés chimiques, les acides aminés sont également classés en fonction de leur structure. En termes de température de fusion, les acides aminés sont non volatils et fondent à des températures supérieures à 200 degrés Celsius. Cela signifie qu’ils sont plus proches des sels inorganiques que des acides organiques. Leurs structures sont également plus complexes que celles des amines et des autres acides organiques, et les atomes qui les composent sont chargés positivement et négativement.

Il existe vingt acides aminés alpha qui sont couramment incorporés dans les structures protéiques. Chacun d’entre eux possède un groupe carboxyle et un groupe amino (NH2), ainsi que des chaînes latérales distinctes. Si tous les acides aminés ont la même structure de base, ils diffèrent par la nature de leur groupe carboxyle. Par exemple, les acides aminés contenant principalement de l’hydrogène sont hydrophobes et non polaires, et ceux contenant principalement du carbone ont un groupe fonctionnel chargé. Les acides aminés contenant des groupes carboxyle ont un groupe R plus chargé, et ils peuvent former des charges complètes ou des interactions ioniques.

Les groupes R des sept acides aminés carboxyliques les plus importants sont ionisables. Cela signifie que lorsque le pH de la molécule est inférieur à la valeur pKa de l’acide aminé, celui-ci passe à un état déprotoné. Il en va de même pour les acides aminés qui ont un faible pKa. Les valeurs de pKa de ces acides aminés sont indiquées dans le tableau 2.1.

La glycine est l’acide aminé le plus simple et est classée en deux groupes en fonction de sa chiralité. Les deux autres sont les acides aminés L et a. La glycine est l’acide aminé le plus commun qui est chiral. En utilisant les règles de priorité de Cahn-Ingold-Prelog, ils sont classés en deux classes. L’acide aminé D, par exemple, est l’acide aminé le moins chiral.

Les acides aminés L sont les plus abondants dans le corps humain et sont essentiels au fonctionnement de l’organisme. Ils sont également les composés organiques les plus abondamment synthétisés dans l’univers, avec plus de 7 000 substances. Ils sont utilisés dans la production de liaisons peptidiques, qui constituent la base des protéines. La structure primaire des protéines est une séquence d’acides aminés, chacun ayant une fonction spécifique. Les acides aminés d’un organisme sont composés d’une série de chaînes latérales.

Le groupe R de chaque acide aminé joue un rôle différent dans la structure chimique de la protéine. Son groupe R favorise la conformation trans, alors qu’il est plus susceptible d’être conformé en cis. Cela signifie que la proline est plus susceptible d’être un acide aminé de conformation cis, tandis que l’acide glutamique préfère la forme a. La différence entre les propriétés de ces deux acides aminés peut avoir un effet profond sur la structure d’une protéine.